Également appelée principe de Pareto ou règle des 80/20, la loi de Pareto révèle que 80 % des effets découlent de 20 % des causes. Lorsqu’elle est appliquée à l’ergonomie des interfaces, on en arrive à la conclusion suivante : dans 80 % des cas d’utilisation sont utilisées 20 % des fonctionnalités.

Quelle est l’origine de la loi de Pareto ?

La loi de Pareto est la trouvaille de l’économiste italien Vilfredo Pareto. Il l’inventa au début du 20ème siècle après avoir analysé les données fiscales de différents pays, notamment l’Italie. Le but de cette analyse est d’avoir une bonne connaissance de la répartition des richesses. Vilfredo Pareto fit le constat suivant : 80 % des richesses sont détenues par 20 % de la population. C’est de là qu’est née la loi qui porte son nom.

Le principe de Pareto est issu du domaine économique. Il connait du succès et peut être mis en application dans de nombreux domaines. Le plus souvent, on y a recours pour l’illustration d’un principe de répartition inégal des actions et des résultats.

La distribution de Pareto est une version de la loi de Pareto. C’est une loi de puissance permettant de donner une base théorique au principe des 80/20. Avec la distribution de Pareto, il est possible par exemple de définir des priorités dans la résolution des problèmes. On estime alors dans un tel cas que 20 % de causes permet de traiter 80 % du problème. La mise en application de cette loi est donc utile pour savoir sur quelles causes intervenir en priorité.

Le diagramme de Pareto

Pour mieux appréhender la loi de Pareto, un diagramme dédié a été créé. On parle ainsi de diagramme de Pareto. Celui-ci se présente sous la forme d’un graphique permettant d’apprécier l’impact des causes sur un phénomène donné. Le diagramme de Pareto a été inventé par Joseph Juran. On s’en sert pour représenter graphiquement les différents causes et effets dans le but de mettre en évidence les éléments clés sur lesquels intervenir.

Le diagramme de Pareto apporte une aide précieuse aux décideurs. Ces derniers le considèrent pour se représenter de façon claire et visuelle les problèmes essentiels ainsi que les actions prioritaires à mener pour les résoudre. Avec le diagramme de Pareto, il n’est plus question de se focaliser sur des points de détails qui, potentiellement, peuvent coûter cher en investissement et en temps, en plus des résultats qui ne sont pas très visibles. L’utilisation de la loi de Pareto favorise l’identification rapide des points essentiels et permet de se focaliser sur les bonnes actions.

Exemples d’applications du principe de Pareto

diagramme pareto

Le principe de Pareto permet de révéler par expérience que la répartition des causes n’est pas faite de façon uniforme. On note en effet que certaines causes contribuent plus, selon la règle des 80/20 qui peut être appliquée dans différents contextes.

Par exemple, on peut dire que 20 % de clients permettent d’obtenir 80 % du chiffre d’affaires. Aussi, il est possible d’évoquer le fait que 20 % d’efforts favorisent l’obtention de 80 % de résultats, ou que 20 % du contenu d’un site web assure la satisfaction de 80 % des recherches.

Retenez que la loi de Pareto est un principe de probabilité qui s’applique à un nombre important de domaines. Nous sommes aujourd’hui dans un contexte économique tendu où les entreprises ont l’habitude de lancer de façon simultanée une multitude de projets afin de renforcer leur compétitivité. Malheureusement, cela entraine des pertes de temps récurrentes et même un désengagement des collaborateurs. Grâce à la loi de Pareto, il est possible d’identifier et de prioriser les tâches et projets pouvant conditionner 80 % de la performance de l’organisation.

Impact de la loi de Pareto en matière d’expérience utilisateur

Il est nécessaire de se concentrer sur l’essentiel pour réaliser une tâche avec le maximum d’efficacité. Lorsqu’on s’occupe d’un projet de conception ou de refonte d’interface, il est primordial de se fixer des priorités. Il est notamment bon de réfléchir sur les actions à mener, car celles-ci ont de l’impact dans l’amélioration de l’expérience utilisateur. En utilisant la loi de Pareto, on peut se concentrer sur ce qui est plus important. En effet, la règle des 80/20 permet de concentrer l’ensemble de ses efforts sur les domaines qui permettent d’obtenir le plus de résultats.

Le principe de Pareto s’apprécie en termes d’efficacité sur le plan opérationnel en concentrant les efforts sur ce qui a plus d’impact. Et on le vérifie sur l’interface elle-même qui est censée retenir les items ou les contenus les plus efficaces, pouvant intéresser la majorité des utilisateurs.

En appliquant la loi de Pareto à l’interface, celle-ci gagne en sobriété et en efficacité. Un test utilisateur permet de constater que 80 % des utilisateurs ne se serviront en réalité que de 20 % des fonctionnalités. Cela revient à dire que certaines fonctionnalités de l’interface sont plus importantes que d’autres pour la plupart des utilisateurs. C’est donc en connaissance de cause que sera prise la décision de traiter les 20 % qui restent.

Limites pour l’utilisation du principe de Pareto

Il est bon de savoir que la loi de Pareto s’applique à des données quantitatives. Les collecter se résume à rassembler les données des utilisateurs. On peut identifier par exemple comment un lot des utilisateurs est affecté par la mise en place des nouvelles fonctionnalités. Il est ainsi important de prendre en compte la taille de l’échantillon qui doit être assez grand afin d’être statistiquement représentatif et pertinent. Pour appliquer la règle des 80/20, il est nécessaire de disposer d’un volume suffisant de données.

En conclusion, la loi de Pareto est d’une grande utilité pour la prise de certaines décisions. Dans l’univers de la conception d’interface, cette loi suppose une analyse plus profonde de l’expérience utilisateur. Elle peut être appliquée partout où les données sont disponibles en nombre suffisant pour être quantifié. Les données relatives aux attentes réelles des utilisateurs sont alors précieuses pour mettre en application les priorités qui s’imposent et effectuer des choix. Le plus souvent, la loi de Pareto est mise en pratique à des fins pédagogiques, et non de façon scientifique. La modélisation du rapport existant entre les priorités et ce qui est secondaire au regard des objectifs qu’on s’est fixés est une avancée considérable dans la conception d’une interface. Car celle-ci se concentre plus sur l’essentiel, c’est-à-dire sur ce que la majorité des utilisateurs attendent.

Autres questions posées par les lecteurs :

  • Quand utiliser la loi de Pareto ?
  • Quel est l’objectif du principe Pareto ?
  • Quels sont les limites de la loi de Pareto ?
  • Qui a inventé la loi de Pareto ?
Previous articleL’UI Design : qu’est-ce que c’est ?
Next articleComment choisir un spécialiste de l’ostéopathie ?